La rentrée officielle de Télécom Saint-Etienne a eu lieu le jeudi 18 septembre dans un amphithéâtre spécialement aménagé pour accueillir près de 500 étudiants et personnels.

Au programme de cette rentrée : des effectifs en hausse, un classement de l’école qui monte et un positionnement d’avenir sur de nouvelles technologies en partenariat avec des acteurs locaux et internationaux.

La rentrée de Télécom Saint-Etienne en quelques chiffres :

Les effectifs :
CITISE 1 (cycle post bac 1ère année) : 70 étudiants
CITISE 2 : 30 étudiants
FISE 1 (Première année d’école d’ingénieur, statut étudiant) : 143 étudiants
FISE 2 : 128 étudiants
FISE 3 : 100 étudiants
FASE 1 (Première année d’école d’ingénieur, statut apprenti) : 22 étudiants
FASE 2 : 24 apprentis
FASE 3 : 27 apprentis

Télécom Saint-Etienne voit son effectif de primo entrants augmenter de près de 8 %, signe que l’attractivité de l’école auprès des post-bac et des classes préparatoire est de plus en plus forte.

Un chiffre important : 48 % des étudiants sont déjà embauchés le jour où ils présentent leur soutenance de fin d’études, ce chiffre est en augmentation depuis l’année dernière.

De même, on constate que de plus en plus d’étudiants sont recrutés dans la Loire, symbole d’une activité forte sur les nouvelles technologies et d’inscription de Télécom Saint-Etienne comme un acteur de cette dynamique.

Autre élément important, l’école vient de voir son habilitation renouvelée par la Commission des Titres d’ingénieurs pour une durée de 6 ans ce qui est la durée maximale.

Une école d’ingénieurs au centre de nombreuses synergies :

Les projets pour l’année sont nombreux notamment au niveau pédagogique où l’on voit apparaître dans les maquettes les semaines de la Fabrique Numérique avec la Cité du Design, les Semaines de la Santé Numérique avec Télécom Nancy et la mise en place de salles de classes inversées.

Parmi les intervenants, l’équipe d’IRAM (International Rhône-Alpes Média), la plateforme d’innovation pédagogique de Télécom Saint-Etienne a présenté ses projets de recherche et de formation, allant de la mise en place de MOOCs (Massive Open Online Courses – Cours en ligne ouverts) à la mise en oeuvre de classes inversées ou encore de nouvelles méthodes collaboratives.

Les étudiants ont également eu une présentation de l’Université Jean Monnet, de la FrenchTech par Saint-Etienne Métropole, du cluster Minalogic ainsi que du programme de la ville de Saint-Etienne « Sainté accueille ses étudiants ».