Docs

Jacques Fayolle accède au titre de Président de la CDEFI

Jacques Fayolle, directeur de Télécom Saint- Etienne accède au titre de Président de la CDEFI (Conférence des Directeurs des Ecoles Françaises d’Ingénieurs).

Faisant suite à la fin de son mandat à l’école des ponts ParisTech intervenue le 31 juillet 2017, et après l’annonce récente de sa nomination à Centrale Nantes, Armel de la Bourdonnaye a décidé de démissionner de ses fonctions de Président au sein de la Conférence.

Conformément aux statuts et au règlement intérieur de la CDEFI, Jacques Fayolle, directeur de Télécom Saint-Etienne et premier vice-président de la Conférence assure, par intérim, les fonctions de président.

Le bureau de la CDEFI annonce, par ailleurs, que les membres de celle-ci seront appelés à élire un nouveau bureau (président et trois vice-présidents) lors de son Assemblée générale du 20 octobre 2017. D’ici là, le bureau de la conférence est pleinement opérationnel et investi pour contribuer aux grands chantiers en cours.

Qu’est-ce que la CDEFI ?

La CDEFI représente l’ensemble des directeurs et directrices des établissements, ou composantes d’établissements, publics et privés, accrédités par la Commission des titres d’ingénieur (CTI) à délivrer le titre d’ingénieur diplômé. En 2017, cela représente plus de 200 écoles dont 175 adhérents actifs.

Au nom des écoles d’ingénieurs, la CDEFI formule des voeux, bâtit des projets et rend des avis motivés sur des questions relatives à l’enseignement supérieur et à la recherche. La conférence est donc un acteur naturel de l’évolution de la législation sur l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation. Ses interlocuteurs sont les ministères de tutelle des écoles. Sa vocation est de promouvoir l’ingénieur en France, en Europe et dans le monde.

Partagez
wpChatIcon