Dans le cadre de la 10ème Biennale du Design, un Hackathon s’est mis en place à Télécom Saint-Étienne du 14 au 16 mars 2017. Les étudiants de la Design Tech Académie et de la filière ingénieur sous statut étudiant, des étudiants en BTS SIO du Lycée Simone Weil et des étudiants polonais en échange Erasmus se sont réunis pour plancher sur le projet suivant : créer un système pour automatiser l’accès aux lieux ainsi qu’au matériel via des badges utilisateurs pour l’association OpenFactory Sainté – FabLab.

Les 40 participants ont été répartis dans différents groupes qui se sont formés selon les compétences de chacun. Chaque équipe s’est vue attribuer des missions et des objectifs à atteindre, guidée par Émile le chef de projet, étudiant ingénieur en seconde année et encadrée par l’équipe enseignante. OpenFactory était aussi présente pour valider les étapes du projet.

Les étudiants se sont organisés comme une entreprise pour relever ce défi et ont constitué trois groupes de codeurs, un groupe wordpress et une équipe communication avec un pilote dans chaque équipe.

Chez les codeurs, un premier groupe a créé le lecteur de carte et programmé un code couleur donnant ou non accès au matériel et aux entrées pour les utilisateurs du site. Les deux autres groupes ont travaillé sur la base de données utilisateur avec des étudiants œuvrant sur la structure et d’autres sur la création d’un système de gestion de la base de données.

L’équipe wordpress a réalisé un site pour retracer l’événement avec un album photo, le programme et un trombinoscope / annuaire des étudiants participants.

Enfin la section communication a réalisé un plan d’outils de communication interne et externe visant a organiser l’ensemble des équipes et faire connaître l’événement et le projet. Un jeu concours a même été mis en place permettant au vainqueur de gagner des places pour la Biennale.

Le plus de l’événement :

L’événement a plongé les étudiants dans le grand bain de la gestion de projet, leur permettant de traiter un cas concret du début à la fin avec de réelles problématiques et l’enjeu d’un timing de seulement 3 jours.

L’occasion de mettre en pratique certains outils étudiés en cours, notamment la méthode agile de gestion de projet.

Enfin, le Hackathon était aussi un moment d’échange de compétences puisque les formations BTS et DTA se sont mélangées afin de partager connaissances et savoir-faire.

C’est ce qu’a retenu Emile, l’étudiant en charge de piloter l’ensemble des 40 participants pour qui  « cette expérience à caractère exceptionnel a été très enrichissante et formatrice. Une chance d’être confronté à la gestion de projet dans sa globalité comme en entreprise. »