Notre école étant spécialisée dans les nouvelles technologies, celle-ci a naturellement vocation à s’intéresser à tous les aspects qui y sont relatifs. L’omniprésence du numérique au sein de notre société soulève inévitablement nombre de questionnements et les enjeux liés sont énormes. Afin d’amener des éléments de réflexion et de vous permettre de prendre du recul vis-à-vis de ce domaine en mutation permanente, l’école vous propose une série de conférences intitulée « La face cachée du numérique ».

Trois conférences distinctes, chacune ciblant un thème particulier auront lieu à Télécom Saint-Étienne en avril, mai prochain.

Inscriptions ici

Mercredi 10 avril à partir de 18h30 : « Une neutralité fantasmée ? »

Souvent vanté pour la dématérialisation qu’il est censé incarner et pour ses multiples usages, le numérique est-il si neutre que l’on pourrait le croire ? Prenez conscience des impacts environnementaux liés aux nouvelles technologies et des bonnes pratiques à adopter, avant de vous interroger sur la prétendue neutralité des outils utilisés quotidiennement et qui nous connaissent parfois bien plus que ce que l’on imagine.

Avec les interventions de :

  • Romuald Priol, Consultant Senior chez PEAKS

  • Alexis Fitzjean O’Cobhthaigh, avocat au barreau de Paris et membre de la Quadrature du Net

Mercredi 24 avril à partir de 18h : « La productivité, à quel prix ? »

Alors que les nouvelles technologies occupent désormais une place centrale dans le monde du travail, sont-elles réellement les alliées des salarié-e-sA travers les regards croisés de professionnels du secteur, découvrez les profondes modifications engendrées par la révolution numérique dans les entreprises, l’émergence des risques psycho-sociaux associés, ainsi que les dispositifs à mettre en place pour les endiguer.

Avec l’intervention de :

  • Vincent Mandinaud, membre de l’ANACT

Mardi 7 mai à partir de 18h : « Outils d’exclusion ou d’émancipation ? »

Tandis qu’il occupe une place toujours grandissante dans notre quotidien, le numérique est-il un catalyseur des inégalités sociales ? Vecteur d’exclusion à des degrés divers, dans le cas de la fameuse « fracture numérique« , les nouvelles technologies peuvent également s’avérer un moyen d’émancipation pour des populations plus précaires, ainsi que le présenteront des acteurs du territoire stéphanois.

Avec l’intervention de :