Docs

Christophe Gravier élu directeur de Télécom Saint-Etienne

Le conseil de Gouvernance de l’école a élu, le jeudi 5 mai après-midi, Christophe Gravier en tant que Directeur de Télécom Saint-Etienne.
Christophe Gravier, professeur en informatique, était Directeur du Développement et de l’Innovation de l’école depuis 2017.

Le projet de direction de Christophe Gravier pour le mandat 2022 – 2027 se déroule autour de 6 axes :

Être moteur dans le développement de notre établissement et de notre réseau d’écoles
Télécom Saint-Etienne est l’école d’ingénieurs de l’Université Jean Monnet : elle se doit d’être moteur pour le rayonnement de l’offre formation-recherche en ingénierie sur le campus Manufacture à Saint-Etienne. Cela inclut son affichage comme « School of Engineering » de l’Université, un travail collectif à l’échelle du site Manufacture pour rendre cette offre formation-recherche visible, afin de nous projeter en interaction avec les autres écoles notamment stéphanoises et lyonnaises. Associée à l’Institut Mines Télécom, elle doit contribuer au développement de cette marque en région, à commencer avec l’enjeu majeur du recrutement post-bac. Enfin, l’école veillera à conserver son rôle d’ascenseur social pour les jeunes du territoire, et s’attachera à promouvoir les études d’ingénieurs auprès des collégiens et lycéens, avec des actions dédiées au public féminin. L’ensemble de ces actions seront conduites de concert avec les politiques publiques : ville de Saint-Etienne, métropole, conseil départemental et conseil régional. 

Renouveler les formations de l’école   
L’école ambitionne de renouveler son cycle postbac, afin de former plus d’élèves au sein de sa prépa intégrée, principalement pour permettre à plus d’étudiants et apprentis de se former à l’école dans un cycle ingénieur ensuite, et en assurant également la possibilité de proposer plus de flux à BAC+2 en direction des autres écoles de l’Institut Mines Télécom. 
La formation ingénieurs sera découpée en deux périodes de 18 mois égales : une première partie généraliste dans le domaine du numérique (électronique, image, informatique, photonique, réseaux, télécom), et une seconde sous la forme d’un parcours métier bi à tri compétences scientifiques. Chaque parcours aura une modalité propre (sous statut étudiant, sous statut apprenti, en anglais…). 
L’ensemble des élèves ingénieurs seront plus fortement initiés à la recherche, en profitant de l’excellence du site universitaire en la matière.
L’école déploiera également dès la rentrée l’année terminale de son Bachelor accrédité par la CTI, en apprentissage, permettant de former des profils à mi-chemin entre information/communication et développement Web. 

Réussir une bonne intégration de la démarche et des compétences «Développement Durable et Responsabilité Sociétale des Entreprises» au sein de l’école et des formations
Tout ingénieur aujourd’hui se doit d’imaginer des produits et services dans une démarche d’éco-conception et d’éthique. La démarche de Développement Durable et de Responsabilité Sociétale des Entreprises deviendra un élément stratégique, avec une organisation et des moyens dédiés. Cette organisation permettant au collectif des usagers de l’école de se saisir de cet enjeu à triple entrée : la prise en compte renforcée de la démarche DD RSE dans les formations, le travail réflexif pour TSE en tant qu’organisme responsable, et enfin la capacité à faire savoir notre démarche.

Améliorer le développement des mobilités entrantes et sortantes internationales, particulièrement dans un cadre européen
Le développement des relations internationales de l’école sera tourné vers l’Europe. L’école tirera avantage à développer un de ces parcours ingénieurs entièrement en anglais, afin d’assurer des flux de mobilité entrante plus importants. La mobilité sortante, toujours possible individuellement, sera couplé autant que possible par des dispositifs de mobilité de groupe. 

– Développer une relation entreprise à l’écoute des retours de l’ensemble des partenaires entreprises et en capacité d’accompagner l’ensemble des partenaires privés (startup,TPE/PME, ETI, grands groupes) 
L’école développera l’alternance pour un ou des parcours de formation de fin de cycle ingénieurs. 
Une attention particulière est prévue dans le cadre des stages en début de formation afin de mieux les connecter avec le tissu socio-économique local (startup/PME du bassin ligérien, ou encore pour déconstruire les stéréotypes autour du monde industriel). 
Nous poursuivrons une animation évènementielle importante dans nos relations entreprises et un meilleur suivi des actions en collaboration avec les entreprises partenaires.

– Poursuivre le développement du bien-vivre sur le site et dans l’école, au service de la réussite étudiante, dans le cadre d’une organisation ajustée, laissant plus de place à la délégation de responsabilités, à la confiance et à la collégialité.  
L’école poursuivra la rénovation de ses salles de classes au fil de l’eau avec la volonté qu’une organisation sous forme de bus ne soit plus par défaut. Il s’agit de créer les conditions propices au renouveau constant de la pédagogie de l’ensemble des équipes enseignantes. Les activités associatives des élèves seront mieux reconnues dans leur cursus, et une organisation permettra de créer les meilleures conditions à la vie associative. En lien avec la Présidence de l’université, nous continuerons de contribuer à ce que l’offre de restauration sur le site soit la plus adaptée possible. 

L’organisation de l’école est revisitée et le nombre de directions élargies

Pour mener à bien ce projet ambitieux pour notre école, Christophe Gravier sera accompagné de :
• Alain Aubert, Directeur du Recrutement et du suivi des diplômés,
• Pierre-Yves Fraisse, Directeur des Systèmes d’Information,
• Emilie Gamet, Directrice des Relations Internationales
• Hubert Konik, Directeur du Développement, de l’Innovation et de l’Alternance,
• Sophie Malotaux, Responsable administrative,
• Bruno Sauviac, Directeur de la formation et Directeur adjoint,
• Gaétane Zummo, Adjointe de direction

Partagez
wpChatIcon