Docs

Les étudiants de l’école exposent à la Biennale du Design

De septembre à décembre 2020, les étudiants ingénieurs de Télécom Saint-Etienne ont collaboré avec les élèves du Master Design, Métiers d’art et industrie de l’Université Jean Monnet en vue d’élaborer des projets à la croisée du design, de l’informatique et de l’électronique.

Découvrez les deux projets présentés dans le cadre de la Biennale internationale du Design, dans l’exposition « Exploration Arts et Sciences », co-encadré par Charlotte Laclau, Maître de conférence à Télécom Saint-Etienne et Gwenaelle Bertrand, Maître de conférence à l’Université Jean Monnet.

EYE SEE YOU

Projet créé par Marion,  Enzo, Vincent, Alice, Loris, Mathilde, Roxana, Dylan.

À l’heure de la survisualisation et sursignification, le regard est en passe de devenir la future mine d’or des marketeurs. Nos visages et notre regard n’ont jamais autant été exploités. Eye See You cherche à dévoiler ces techniques d’ « eye-tracking » – études du regard et des comportements oculaires – qui manipulent et qui font bifurquer notre attention, au profit de la surconsommation. Eye See You épie le regard et le montre grâce à un dispositif de captation du visage. Le visiteur est amené à interagir avec un paysage graphique qui se transforme : des éléments s’amplifient, se saturent et finissent par manger l’espace virtuel.


WIKIPEDIA, category : X, degree Y

Projet crée par : Alex, Emile, Soufiane, Aleksander,  Marie, Pierre, Abdel-Rahim, Marie-Amélie.

Ce projet, proposant de réfléchir stricto sensu à la bifurcation, interroge nos parcours sur internet. Comment révéler ces chemins que nous empruntons au gré des suggestions faites par des algorithmes ? L’installation donne à voir ces sérendipités par l’association de couleurs aux données d’un programme qui déambule de son propre chef sur Wikipédia. Quelle meilleure interface pour se perdre qu’une encyclopédie – réunissant par définition l’ensemble des savoirs humains ? Un paysage de pixels colorés se dessine d’article en article, donnant à voir une version abstraite et décontextualisée des données et se positionnant à l’inverse de la tendance générale qui vise à analyser et faire fructifier la DATA. D’une apparente radicalité, l’œuvre s’offre simplement au regard du spectateur.

Partagez
wpChatIcon