Suite à l’annonce du Président de la République Emmanuel MACRON concernant la fermeture des établissements d’enseignement supérieur, Télécom Saint-Étienne a fait preuve d’une grande réactivité afin de proposer dès ce lundi matin des outils numériques et des modalités complètes pour assurer la continuité pédagogique de ses 700 étudiants dont 600 actuellement en situation de formation (les autres étant en stage ou en mobilité internationale)

Une vie universitaire virtuelle

Après 48h de travail intense, un outil numérique a été choisi et modulé, permettant ce matin à l’ensemble du personnel enseignant et administratif de s’y connecter. Plus impressionnant encore 550 des 600 étudiants attendus se sont connectés respectant les premières consignes et découvrant le fonctionnement de leur nouvelle vie universitaire virtuelle.  Ainsi 84% des cours ont pu être maintenu ce matin même ! Et Mardi, pour le second jour d’enseignement à distance, le serveur a accueilli 575 élèves. Des cours devant des « amphis » de près de 100 personnes et des sujets techniques nécessitants de partager des équations mathématiques complexes. L’ensemble des activités pédagogiques continuent aujourd’hui à Télécom Saint-Étienne, seules les modalités évoluent au profit d’une pédagogie à distance. L’ensemble des projets avec les entreprises sont également maintenus.

Une organisation rigoureuse

L’ensemble de l’équipe pédagogique a travaillé durant le week-end afin de mettre en place des modalités d’enseignements à distance. Ainsi les cours seront dispensés de trois manières différentes :
– Type 1 : des cours qui simulent les cours habituels avec une rencontre synchrone (l’emploi du temps est respecté) entre enseignants et étudiants via des outils audio ou vidéo
– Type 2 : toujours en synchrone, le cours est maintenu et les échanges entre étudiants et enseignants sont uniquement textuels (mails ou tchat)
– Type 3 : séances en asynchrone avec apport de contenu et demande de travail avec rendu ultérieur.
Trois types d’outils numériques sont proposés et installés pour faciliter la continuité pédagogique et s’adapter aux différents moyens mis en place. Tout est mis en oeuvre pour permettre à chacun de travailler dans les meilleures conditions.
La réussite de cette organisation minutieuse est due à l’élan de solidarité dont fait preuve l’équipe de l’école mais aussi à la mobilisation des étudiants et plus particulièrement Valentine Gilles, Pierre Tassan et Julien Muguet plein de bonne volonté, aidant à la mise en place de ce nouveau système.