Docs

Campus des métiers et des qualifications « Design et Habitat »

« DESIGN & HABITAT », le nouveau campus des métiers et des qualifications lancé officiellement ce vendredi 23 septembre à la cité du design en présence de la rectrice de l’académie de Lyon se positionne dans le paysage national des campus des métiers et des qualifications sur le champ de la réhabilitation du patrimoine bâti suivant quatre dimensions :
• la prise en compte de l’usager dans un lien très fort avec la Cité du Design,
• l’urbanité : l’habitat dans son environnement,
• le numérique dans et pour l’habitat : la maison connectée et le BIM (Maquette Numérique 3D de Projet de Construction),
• l’efficacité énergétique, principalement l’enveloppe du bâtiment.
Télécom Saint-Etienne est naturellement acteur principal du volet numérique du campus.
Le campus « DESIGN & HABITAT » sera décliné en 5 axes associant innovation et accès à l’emploi :
     – AXE 1 Intégrer la notion d’usage du bâti : grâce à la Cité du design, l’objectif est de redonner le sens final de la construction ou de la réhabilitation qui peut être à destination d’un sénior, d’un étudiant, d’une famille, d’une école, …
     – AXE 2 Développer l’esprit d’innovation : le campus des métiers contribuera à installer une culture de l’innovation, par l’adaptation des contenus d’enseignement et par la confrontation permanente des chercheurs, des professeurs, des formateurs et des apprenants aux
problématiques portées par les professionnels de la construction. Des chantiers écoles et la pédagogie par projet permettront de faire travailler ensemble des élèves de CAP, de baccalauréat professionnel, de BTS ainsi que des architectes et ingénieurs.
     – AXE 3 Intégrer le numérique dans et pour la construction : au coeur de l’habitat et au service de l’usager, l’intégration des objets connectés peut résoudre, à titre d’exemple, des problèmes liés à la sécurité, à l’économie d’énergie, ou au maintien à domicile des personnes en perte d’autonomie. La mise en place du BIM (modélisation numérique 3D des informations du bâtiment) dans la
construction implique de nouvelles méthodes de travail mais aussi de nouvelles compétences. Pour le campus il s’agit de préparer les jeunes à ces nouvelles pratiques.
     – AXE 4 Renforcer les parcours de formation : le campus des métiers contribuera à la promotion des filières auprès du grand public et des jeunes, au développement de la connaissance des métiers et des coopérations entre les entreprises et les établissements de formation. En cohérence avec les cordées de la réussite, il jouera le rôle de ressource et accompagnera le parcours individuel d’information, d’orientation et de découverte du monde économique et professionnel. Il accompagnera la réorientation et favorisera le raccrochage. Il répondra aux attentes des salariés en termes de formation tout au long de la vie.
     – AXE 5 Faciliter l’insertion professionnelle des jeunes : les poursuites d’études et l’insertion professionnelle feront également l’objet d’un meilleur suivi par la mise en place d’un dispositif associant les différents acteurs. Ce dispositif permettra de favoriser l’insertion professionnelle aux différents niveaux de qualification par un meilleur échange d’informations (offres d’emplois,
d’alternances, de stages) entre les membres du campus « DESIGN & HABITAT ».

Au-delà de ces 5 axes, le campus « DESIGN & HABITAT » vise également à fédérer les énergies pour le maintien et le développement des savoir-faire régionaux et nationaux et contribuera également à la création d’entreprises.
Inscrits dans la loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République du 8 juillet 2013, les campus des métiers et des qualifications ont pour l’objectif de valoriser l’enseignement professionnel, atout pour le redressement productif de la France et pour l’insertion professionnelle des jeunes. À la suite d’une troisième vague d’appel à projets, c’est aujourd’hui 47 campus des métiers et des qualifications qui sont labellisés pour quatre ans par arrêté conjoint des ministres chargés de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche et de l’économie, après examen des projets par un groupe d’experts et l’avis du CNEE (conseil national éducation économie) sur le territoire national.
Partagez
wpChatIcon