Docs

D’une intense désillusion, naît une grande passion. Najette Latrech, ingénieure, nous fait vivre l’une de ses plus belles aventures humaines. 

Témoignage alumni Télécom Saint Etienne Najette

Peux-tu résumer ton parcours scolaire ?

J’ai intégré l’IUT d’Annecy en 2008 après avoir loupé une première année de médecine ! Je m’étais tellement projetée dans le domaine médical que trouver une nouvelle orientation était pour moi très compliqué… mais une chose était sûre après cette première année éprouvante, je savais que médecine n’était finalement pas fait pour moi et qu’il fallait que je me réoriente rapidement et intelligemment.

J’ai la chance d’avoir un grand frère qui est ingénieur Télécom de formation et qui était lui-même passé par l’IUT d’Annecy 15 ans avant moi, il m’a vanté les mérites de cet établissement et le champ des possibles infini d’une carrière dans l’IT. Il n’a pas fallu longtemps pour me convaincre et grâce à mon dossier, me voilà admise à l’IUT d’Annecy en filière R&T (Réseaux et Télécoms)

3 filles sur un effectif d’environ 90 étudiants, le choc des premiers jours est grand ! Mais je retrouve un cadre qui me correspond, des profs à l’écoute, des cours en présentiels (les cours de médecine de Grenoble étaient sur dvd pour désengorger les amphis), des heures de TD en petits groupes. Même si je suis meilleure en théorie qu’en pratique (merci médecine), je finis par être de plus en plus à l’aise en TD et rattrape le niveau de mes petits camarades.

Il faut savoir que je suis un OVNI en DUT, j’ai fait un bac S spé physique, je n’aime pas particulièrement l’informatique et je n’ai jamais vraiment été à l’aise avec un PC. Tous les autres étudiants sont des geeks qui sortent de filières bac électronique / mécanique / info… ils savent tous coder et ont déjà démonté 15 fois leur PC pour booster les performances pour leurs jeux en ligne.

À l’époque, je ne sais rien de tout ça, je suis partie de ZERO, mais j’ai tout appris grâce aux profs et au contenu des cours qui reprend des bases fondamentales. Si on a un tant soit peu de logique mathématique ou mécanique, qu’on veut travailler, le DUT R&T est vraiment accessible à des personnes de tout horizon !

Je savais dès le départ que le DUT n’était qu’une étape et que je visais le M2 ou l’école d’ingénieur et en deuxième année de DUT, un professeur de Télécom St-Étienne est venu faire une présentation de l’École que je ne connaissais pas du tout ! J’ai compris alors que mon classement en DUT me permettait de candidater directement en cycle ingénieur Bac+3. J’ai candidaté, j’ai passé des oraux et j’ai été prise !!

En 2010 mon DUT en poche, je débarque à Saint Étienne avec la ferme intention de devenir ingénieure !

Ton cursus à l’école ?

À TSE, j’étais en filière FISE je crois, j’ai oublié le nom, désolée ! en filaire initiale pas en apprentissage ! J’ai choisi le parcours Réseaux / Télécoms dans la continuité de mon DUT.

J’étais secrétaire générale du BDE No Limi’TSE avec Mickael Guillaume comme président, pas de double diplôme pour moi ni de séjour à l’étranger malheureusement !

Quelle chance d’être passée par Télécom Saint-Etienne, encore une fois et dans la continuité de mon DUT, la qualité de l’enseignement, des infrastructures, du matériel pour se former est top. On avait des super PCs et des super écrans pour coder, du matériel neuf en TD d’électronique, il y avait suffisamment de poste de travail pour tous les binômes. Ça a l’air anodin mais ces conditions sont exceptionnelles.

Je profite de mes réponses pour passer un ENORME MERCI à Bruno Sauviac et Pierre-Yves Fraisse qui ont vraiment marqué mon parcours universitaire et plus largement ma vie. M. Sauviac qui m’a fait confiance après un premier semestre compliqué, m’a accordé ma première année après m’avoir convoquée dans son bureau, remonté les bretelles et dit que je n’avais plus le droit à l’erreur ! Il est aussi un enseignant formidable, je me souviens comme si c’était hier de mes cours de Télécoms !

M. Fraisse pour toute la passion et la bienveillance qu’il transmet dans ses cours ! Il m’a fait adorer le Réseau, j’en ai fait mon métier pendant 7 ans !

Ton parcours depuis l’école ?

J’ai fait mon stage de fin d’études chez Canal+, grâce au réseau Alumni de TSE ! Arnaud Charton diplômé de l’ISTASE 10 ans avant moi en 2003, cherchait une chef de projets technique pour intégrer la DSI de Canal+ ! Une super opportunité où j’ai pu apprendre le métier de chef de projets que je ne connaissais pas, Arnaud a été un mentor formidable et m’a vraiment donné les armes pour entrer dans le monde du travail.

J’ai pendant mes années Canal+ :

  • Déployé les filiales Canal+ Afrique dans une dizaine de pays de d’Afrique francophone, j’ai à la fois configuré des équipements et des VPN mais aussi piloté de A à Z tout le projet, les communications auprès des métiers et des sponsors pour justifier des éventuels retards ou difficultés.
  • Piloté le projet de déploiement d’une solution d’optimisation de performances réseaux (Riverbed) depuis l’étude jusqu’à mise en service avec notre intégrateur.
  • Piloté le déménagement de réseau et bureautique de la chaîne d’info en continue du groupe Canal+ i>Télé

Après deux ans de bons et loyaux services, j’avais envie de voir plus grand et quoi de mieux qu’une banque pour faire du Réseau et des Télécoms ! J’arrive chez BNPP pour être International Telecom Account Manager.

BNPP prépare déjà en 2015 le Brexit et cherche à rapatrier de Londres à Paris, les équipes qui gèrent les infrastructures réseaux / Télécoms de leurs filiales internationales. En tant que banque et pour des raisons de coût et de sécurité BNPP fournie et exploite elle-même son réseau MPLS, les équipes qui le gèrent sont à Londres et il faut rapatrier les équipes à Paris.

Je suis alors en charge du rapatriement des connaissances et des équipes de Chefs de projets qui gèrent les déploiements de nouveaux services et qui s’occupent des relations avec les différents métiers de la banque (ARVAL / IRB / CARDIF / FORTIS…) In fine, personne de l’équipe londonienne ne veut rentrer à Paris, après 1 an passé à Londres, je rentre pour recruter et former une équipe de Telecom Account Managers.

Après deux ans à ce poste, je prends un virage sécurité et cybersécurité. BNPP entame en 2017 une transformation organisationnelle et technologique de grande ampleur, elle veut que sa DSI passe du cycle en V à l’agile, d’abord en SCRUM puis en SAFe (agile à l’échelle). Dans ce contexte des Factory sont créées afin d’éprouver ces nouvelles méthodes de travail tout en introduisant de nouvelles technologies nous permettant d’automatiser au maximum nos processus. Je deviens alors Product Manager de la Factory Flux et Sécurité. Je pilote deux équipes qui ont pour mission de développer deux services permettant aux utilisateurs BNPP habilités de faire de demandes d’ouvertures de flux FW et de renouvellement de certificats SSL de manière autonome, automatisée, et sécurisée via un portail à l’interface la plus user friendly possible. J’ai été pendant toute cette période formée par des coaches agile sur les frameworks SCRUM et SAFe (pour lesquels je suis maintenant certifiée)

Après 5 ans passés chez BNPP, j’ai eu l’opportunité de travailler pour Dior. Après les médias et la banque, le e-Commerce et le Luxe manquaient à mon CV, je n’ai pas hésité à changer de voie !

Dior cherchait un profil ayant des compétences managériales, capable de s’occuper d’une équipe de développeurs. Mes missions consistaient à installer un cadre, des process, de la communication entre les développeurs, les product owners métiers et le top management.

Les équipes ne livraient quasiment plus de nouvelles fonctionnalités sur le site, le dialogue était rompu entre les devs et le business. Je suis arrivée dans un environnement qui manquait de cadre, tout était à reconstruire afin de remettre la machine en marche !

J’occupais le poste de Program Manager, j’étais garante du delivery des équipes Front qui développent Dior.com2 ans après mon arrivée la DSI de Dior décide de passer du SCRUM au SAFe (décidément ça me suit J) et me propose le poste de RTE

Peux-tu expliquer en quoi consiste ton métier actuel ?

RTE pour Release Train engineer est un rôle central dans l’organisation agile SAFe

Sa mission principale est de Faciliter la communication entre les différentes équipes produits du Train afin que les Features engagées sur la durée d’un incrément de programme soit livrés en temps et heure.

Un train c’est l’essentiel des personnes :

  • Product Owner 
  • Product Manager
  • Scrum Master
  • System Architect
  • System Team
  • Developer 

Organisé en équipe produits qui contribue à créer ou enrichir une chaîne de valeur – dans mon cas le E Commerce de Dior

Une équipe produit : équipe pluridisciplinaire, autonome qui développe des fonctionnalités enrichissant la chaîne de valeur

Un incrément c’est la durée pendant laquelle le Train délivre de la valeur. Comme nous sommes sur un Framework Safe, dans notre cas, l’incrément devient un cycle de 3 mois.

En tant que RTE, je suis la Facilitatrice du Train pour aider à livraison de ces engagements, je prépare et j’anime les cérémonies suivantes :

  • PI planning – Planification des 3 mois à venir (c’est-à-dire une Saison)
  • ART SYNC – Agile Release Train (Bi Hebdo) pour adresser l’ensemble des Risques pouvant faire dérailler le Train
  • RELEASE Management Meeting – Remonté des risques identifiés en ART Sync auprès du Management pour arbitrage

INSPECT and ADAPT – Cérémonie principale d’amélioration continue. Permet de faire le bilan de chaque incrément et de mettre en place des plans d’actions d’amélioration (Axe coaching du rôle)

Le point fort de l’école selon toi ?

Le point fort de l’école est la qualité du contenu de la formation ! Quand j’ai commencé à travailler chez Canal+, j’avais les connaissances théoriques qui m’ont permis de comprendre rapidement mon environnement, de faire la différence et d’être estimés par mes collègues ! C’est le plus compliqué quand on arrive dans une nouvelle équipe, c’est gagné l’estime et la confiance de ses pairs. Évidemment quand je suis arrivée en tant que stagiaire, j’avais tout à apprendre, mais mes collègues ont vite constaté que j’avais des bases solides ! Merci Télécom Saint-Etienne.

Et enfin quelques mots pour décrire l’école

Télécom Saint-Etienne est une école qui fournit une formation de qualité tant sur le plan théorique que pratique ! Je me souviens d’une très belle solidarité et entraide entre promotions !

Najette Latrech
Promo 2013

Partagez
wpChatIcon